Soupe Florentine à la Tomate (Vatican)

Cette soupe florentine à la tomate est l’un des plats préférés des soldats de la Garde Suisse pontificale du Vatican.

La plus ancienne cour d’Occident, qui existe toujours, a toujours rayonnée non seulement par son luxe mais aussi par son exquise gastronomie qui a des influences bien entendu, de la de cuisine italienne mais aussi d’autres gastronomies européennes, en particulier allemande, grecque, française et espagnole. Tout au long de l’histoire du Vatican, il y a eu  des papes qui ont mangé comme de vrais rois, et leur excès les a éloignés des vertus, commettant ainsi un des 7 péchés capitaux, la gourmandise. D’autres papes furent certes plus ascétiques mais toujours entourés d’une cour vivant dans l’opulence et un luxe démesuré, contredisant ainsi l’enseignement de Jésus lorsqu’il encourage ses apôtres à vivre dans l’humilité, « Car je vous ai donné l’exemple, pour que vous fassiez vous aussi comme moi je vous ai fait ». Jean 13:12-15

Pour revenir à la cuisine pontificale, certaines recettes lui sont attribuées: la découverte de la mozzarella, la crème anglaise et la plupart des soupes sucrées qui en dérivent, le panettone, un roscón de Reyes original, une multitude de préparations à base d’œufs, ainsi que des sauces, la plus connue étant la verte, aussi appelée Sauce Vatican ou la béchamel mais également la carmélite (composée de cannelle, raisins secs, clous de girofle et noix). Figure également un nombre impressionnant de variétés de desserts, tels que le riz au lait, les puddings ou les gâteaux, inventés ou enrichis dans leurs cuisines. Actuellement, la cour du Vatican maintient une gastronomie beaucoup plus modérée, mais toujours exquise. Si le sujet de la cuisine du Vatican pour intéresse, je vous conseille de lire le livre Natures mortes au Vatican de Michèle Barrière d’où sont tirées toutes ces précieuses informations.

Pour 4 personnes

Préparation: 15 minutes/ Cuisson: 40 min

  • 1 oignon jaune
  • 500g de tomates cerises, finement hachées
  • 10-15 cl d’ huile d’olive (de préférence aromatisée au basilic ou herbes)
  • 40 cl vinaigre balsamique
  • 30 cl de bouillon de légumes (environ)
  • 30 cl. de jus de tomate
  • 2 c. huile de basilic
  • 2 c. à c. sucre de canne brut
  • sel de mer fin et grains de poivre noir fraîchement moulus
  • Copeaux de parmesan vegan fait maison ou du commerce (j’ai oublié de les mettre!)
  • Feuilles de basilic frais pour décorer (facultatif)

1 Epluchez l’oignon et émincez-le finement. Faites revenir les oignons et les tomates dans l’huile d’olive aromatisée.Saupoudrez de sucre  la préparation, mélangez et laissez cuire jusqu’à ce qu’elle caramélise, puis déglacez avec le vinaigre balsamique.

2 Maintenant, versez le bouillon de légumes et le jus de tomate, mélangez bien le tout et baissez le feu. Salez et poivrez et laissez mijoter pendant une demi-heure.

3 Mixez la soupe et ensuite passez-la au tamis fin (passoire très fine)

4 Servez la soupe très chaude, garnie de copeaux parmesan vegan  ou de feuilles de basilic frais, ou les deux.

AUTOUR DE LA RECETTE…

Je partage cette recette avec mon amie Sophie qui anime le magnifique blog La tendresse en cuisine pour me joindre à « Cuisiner pour la paix » et ainsi saluer  les habitants du Vatican qui fêtent aujourd’hui leur fête nationale.

Print Friendly, PDF & Email


10 thoughts on “Soupe Florentine à la Tomate (Vatican)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge